Fabian Silveira Quintas, Health Management Specialist chez Schindler, sait comment l'employeur peut améliorer le bien-être des salarié-e-s en télétravail.
Fabian Silveira Quintas, Health Management Specialist chez Schindler, sait comment l'employeur peut améliorer le bien-être des salarié-e-s en télétravail. (zvg)
Sponsorisé

«Il est important de parler d'autre chose que du travail»

Fabian Silveira Quintas, Health Management Specialist chez Schindler Suisse, explique dans une interview comment organiser sa place de travail pendant le homeoffice et quelle est l'influence de l'employeur sur le bien-être des employé-e-s pendant cette période.

De nombreuses personnes travaillent (de nouveau) à domicile. Quel est le pourcentage d'employé-e-s de Schindler qui travaillent à la maison? Est-ce plus qu'avant la pandémie?

Avant la pandémie, le recours au télétravail était sporadique. Chez Schindler, le recours au homeoffice n'a pas représenté de défi technique. Cet été, alors que les restrictions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) étaient assouplies, Schindler s'est préoccupé de la santé et de la sécurité de ses employé-e-s et a réduit la présence dans les bureaux à un maximum de 40% des effectifs. Et, en raison de la situation actuelle, davantage de personnes travaillent désormais à domicile. Il ne faut toutefois pas oublier que la majorité de nos employé-e-s travaillent sur des chantiers ou à des travaux de maintenance. Ce type de tâche ne peut pas être effectué depuis le domicile.

Comment cela affecte-t-il leur bien-être psychologique et physique?

Nous avons reçu des commentaires positifs, par exemple sur le fait que les employé-e-s sont moins interrompus pendant le travail. Cependant, pour certain-e-s collaborateurs et collaboratrices, le télétravail peut être pesant, car les échanges réguliers entre collègues sont moins fréquents. Par ailleurs, tout le monde n'a pas la possibilité de s'installer de manière ergonomique chez soi, ce qui peut entraîner des problèmes d'ordre physique.

Dans quelle mesure l'employeur a-t-il une influence sur le bien-être des collaboratrices et collaborateurs en télétravail? En quoi une offre comme Team-Time peut-elle y contribuer?

Le défi consiste à maintenir une communication proactive et à créer une proximité. Schindler utilise des méthodes agiles telles que Team-Time ou une «Health Community» (communauté de santé) virtuelle pour informer les employé-e-s sur les aspects de santé pendant le télétravail. Notre service social d'entreprise est également à la disposition de tous les collaborateurs et toutes les collaboratrices gratuitement pour les aider dans les situations de vie difficiles.

Peu d'espace, enfants en bas âge, ménage à faire: que conseilleriez-vous aux employé-e-s qui ont du mal à trouver des moments de tranquillité pour se concentrer sur leur travail?

Posez-vous la questions suivante: quelles sont les ressources dont je dispose? Il est important de planifier et d'organiser sa journée avec les personnes concernées, comme son partenaire ou son patron, afin de définir des moments précis dédiés au travail, au ménage ou aux loisirs. Une séparation spatiale (ndlr: une pièce réservée au travail, par exemple), par ailleurs, peut aider à se concentrer sur le travail.

Découvre les précieux conseils de Promotion Santé Suisse au sujet du télétravail. (Ruben Assenberg van Eijsden)

On imagine donc qu'il n'est pas idéal de travailler avec son laptop sur le canapé. À quoi doit-on faire attention?

Dans les bureaux de Schindler, on trouve différents espaces de travail, comme des tables hautes, des canapés ou des fauteuils. Alors, passer un appel de canapé à canapé, pourquoi pas. Ma devise est la suivante: «le meilleur lieu pour travailler, c'est le prochain». Si on change régulièrement d'endroit, le corps reste mouvement. Cela permet d'éviter l'atrophie des muscles et les problèmes de dos. En même temps, cela maintien la capacité de concentration et la productivité tout au long de la journée.

Quels sont vos conseils en matière de communication avec le patron et les collègues?

«Plus souvent mais moins longtemps». Des échanges courts et réguliers n'entravent pas la capacité de concentration et favorisent en même temps les relations entre les employé-e-s. Il est important de parler d'autre chose que du travail et de laisser de la place pour des discussions privées, par exemple pendant une pause de midi virtuelle.

Comment séparer le travail et les loisirs quand on est en télétravail?

Séparer clairement la zone de travail du reste du domicile aide déjà beaucoup. Par ailleurs, il faut se déconnecter du travail pendant son temps libre et ne pas considérer qu'on est constamment disponible. Pour cela, il faut s'imposer une certaine discipline.

Team Time: forts ensemble en télétravail

Le télétravail est une nouveauté pour de nombreux travailleurs, même pour les personnes expérimentées dans le domaine du numérique. On n'y a jamais autant recouru qu'à l'heure actuelle. Les équipes qui se voient normalement au bureau sont maintenant très éloignées les unes des autres. Protéger sa santé psychique et trouver de nouveaux moyens de maintenir le contact social avec l'équipe sont des défis majeurs. Promotion Santé Suisse a développé un service qui aide les équipes à se rapprocher et à se renforcer mutuellement. Team Time propose une combinaison d'outils numériques et analogiques pour renforcer sa propre santé psychique et promouvoir l'échange social.

Davantage d'informations sur cette offre ici.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Gesundheitsförderung Schweiz. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.

Les personnes actives changent de plus en plus souvent d’emploi. Les entreprises doivent donc se positionner comme employeurs attrayants et fidéliser leurs collaboratrices et collaborateurs à long terme. Le label Friendly Work Space de la fondation Promotion Santé Suisse soutient les entreprises qui s’engagent en faveur de la santé de leurs collaboratrices et collaborateurs. Il distingue les entreprises mettant en place une gestion de la santé en entreprise systématique afin d’offrir des conditions de travail exemplaires à ces collaboratrices et collaborateurs.