Les missions de secours volontaires de Caritas ouvrent des perspectives totalement nouvelles
Les missions de secours volontaires de Caritas ouvrent des perspectives totalement nouvelles (Caritas)
Sponsorisé

Voici comment le bénévolat change la vie en Suisse

Le bénévolat est le ciment de notre société. Sur la nouvelle plateforme d’intermédiation UBS Helpetica, les bénévoles peuvent trouver des projets durables qui ont besoin de leur soutien.

Le volontariat renforce la communauté et permet de réaliser nouvelles expériences. Environ un tiers de la population suisse est disposé à mettre son temps libre et son savoir-faire à disposition de la société, sous une forme ou une autre. Tu veux aussi apporter ta pierre à l’édifice? Consulte le site web d'UBS Helpetica. UBS a récemment commencé à utiliser cette plateforme pour réunir des projets durables avec des volontaires. Les organisations à but non lucratif ont la possibilité de faire connaître leurs projets dans les domaines de l'environnement, des affaires sociales, de l'éducation et de l'entrepreneuriat. Ainsi, tu peux trouver en ligne une opportunité de volontariat qui te plaît. C'est très simple: tu t’inscris sur la plateforme et tu te connectes au projet de ton choix… Et le tour est joué!  A partir de 2021, tu pourras également t’inscrire en équipe pour faire du bénévolat en équipe. Ou peut-être que tu as toi-même une idée de projet? La plate-forme en ligne est prête à l’accueillir. Si les projets répondent aux critères pertinents, ils seront publiés afin de mobiliser des volontaires. Très important: le projet doit être durable et contribuer au bien commun.

Des domaines d'application variés

Les possibilités de travail bénévole sont multiples. Parmi les projets déjà en cours, des bénévoles sont actuellement recherchés pour livrer des repas dans la région de Vevey par le biais de l’association «Repas à Domicile» qui amène des menus équilibrés à toute personne ne pouvant préparer elle-même ses repas, en raison de l'âge, d'une maladie ou d'un accident. Avec le projet «Table couvre-toi», tu peux t’impliquer impliquer dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en envoyant de la nourriture par la poste à l’association pour que ces denrées soient ensuite distribuée aux personnes en Suisse qui sont touchées par la pauvreté. Tu es parfaitement bilingue français-allemand et tu disposes d’un ordinateur, alors pourquoi ne pas venir en aide à «Just for Smiles» en traduisant en allemand sa communication. Cette fondation cherche à développer un réseau de compétences et d’activités de bien-être dédié à tous les types de handicaps. 

Mais la force physique et le mentorat sont également des ressources demandées. Des bénévoles de toute la Suisse sont recherchés pour les deux projets suivants. Peut-être y a-t-il quelque chose pour toi aussi?

S'engager dans les montagnes

Celui ou celle qui veut passer des vacances d'un autre genre en montagne...
Celui ou celle qui veut passer des vacances d'un autre genre en montagne... (Caritas)
1/4
... devrait s'engager pour une mission de Caritas.
... devrait s'engager pour une mission de Caritas. (Caritas)
2/4
Aider les paysans de montagne dans l'urgence n'est pas de tout repos.
Aider les paysans de montagne dans l'urgence n'est pas de tout repos. (Caritas)
3/4
Mais ça en vaut la peine: les paysans de montagne reçoivent une aide bienvenue et les bénévoles font de nouvelles expériences.
Mais ça en vaut la peine: les paysans de montagne reçoivent une aide bienvenue et les bénévoles font de nouvelles expériences. (Caritas)
4/4

Si tu aimes l'air pur et l'action, alors c'est une mission de Caritas dans les montagnes suisse qu'il te faut. Pendant au moins cinq jours, tu apporteras un soutien actif à une famille d'agriculteurs de montagne qui a besoin d'aide pour ses travaux agricoles, le ménage ou la garde des enfants. C'est par exemple le cas quand l'agricultrice attend un enfant et doit prendre soin d'elle ou lorsque l'agriculteur s'est blessé à la jambe et ne peut pas travailler pendant un certain temps. Tu vis avec la famille, tu aides aux tâches quotidiennes et tu rends service là où on a besoin de toi. Mais attention: une telle mission en montagne, c'est tout sauf des vacances à la ferme!

«Cela n'a rien à voir avec un séjour bucolique dans les Alpes, explique Bernhard Ackermann, chef de projet chez Caritas. Car le quotidien dans une ferme de montagne est dur et épuisant.» Une telle mission exige donc beaucoup de toi, mais ça en vaut la peine: «l'expérience montre que les volontaires tirent profit d'un tel dépaysement». Intéressé-e? On recherchera des volontaires dès le printemps 2021 pour les mois d'avril à novembre prochains. Tu peux t'inscrire sur ubs-helpetica.ch.

Un projet bienvenu pour les chômeurs seniors vaudois

Camille Trolliet, co-fondatrice et membre du comité de l’association DuoL lors d’un mentorat.
Camille Trolliet, co-fondatrice et membre du comité de l’association DuoL lors d’un mentorat. (Leo Duperrex)

L’association DuoL propose un programme de mentorat à l’adresse des chômeurs seniors inscrits auprès d’une ORP depuis au moins six mois. Bénévoles, les mentors sont actifs et experts dans leur domaine d’activité.

DuoL est un projet qui est né en 2018 d'un travail de groupe diplômant d'un Micro MBA et soutenu par l'Etat de Vaud et la Chambre Vaudoise du Commerce et de l’Industrie. A la fin octobre 2019, le Service de l’Emploi reconnaissait DuoL et l’a dès lors proposé dans les ORP du Canton de Vaud. Ce programme a pour objectif un retour à l’emploi plus rapide des chômeurs âgés de 50 ans et plus, grâce à l’échange d’expérience qu'ils font avec des professionnels actifs dans la même branche. Ce projet de mentorat est axé sur les compétences professionnelles. Le suivi dure entre quatre et six mois.

En place depuis janvier 2020, une coordinatrice rencontre les personnes désireuses d’être accompagnées. Après s’être entretenue avec elles, elle désigne le mentor qui lui semble le plus adéquat pour accompagner le mentoré dans la démarche et forme le binôme. Placée sous le signe de la bienveillance, la démarche est volontaire et ne fait l’objet d’aucun rapport, sinon statistique, aux ORP. «DuoL est présenté comme un programme et non comme une mesure, précise la coordinatrice Marie-Justine de la Harpe. L’objectif principal que tout le monde a en tête, c’est que le mentoré retrouve un emploi. La démarche du mentorat repose sur l’échange. Il donne lieu à un partage qui s’étend aussi bien sur les plans professionnel que privé. Cet échange avec quelqu’un d’externe aux cercles familial, privé et professionnel amène un autre regard, des perceptions nouvelles qui, bien souvent, font des étincelles». Et pas seulement du côté des mentorés. «Les employeurs devraient pousser leurs employés à devenir mentors, estime la présidente Christelle Piguet. Car au-travers du mentorat, ces derniers développeront des capacités de leadership et d’écoute, des qualités dont tout bon manager devrait disposer. Ce qui est tout bénéfice pour les entreprises».

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec UBS Switzerland. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.

UBS Helpetica: la plate-forme pour le volontariat

La nouvelle plateforme d’intermédiation UBS Helpetica rassemble en un seul et même endroit des projets caritatifs et des bénévoles. Car la Suisse a besoin de ces deux groupes. L'engagement social joue un rôle clé en Suisse. UBS veut renforcer cet engagement et contribuer activement au développement durable. UBS Helpetica donne ainsi aux organisations caritatives la possibilité d'annoncer des projets d’intérêt public dans le développement durable, dans les domaines de l'environnement, du social, de l'éducation et de l'entrepreneuriat afin de trouver des personnes qui souhaitent s'engager. Les volontaires intéressés peuvent rechercher des projets qui les intéressent et s'y inscrire directement sur UBS Helpetica. Les particuliers ont également la possibilité de soumettre leurs propres idées de projets de bénévolat. Tous seront évalués par des experts afin de déterminer leur utilité et leur impact sur le bien commun en Suisse. S'ils répondent aux critères, ils seront affichés sur la plateforme.

Pour une meilleure Suisse: toi aussi, tu peux aider! 
Pour une meilleure Suisse: toi aussi, tu peux aider!  (UBS)

Retrouve ici l’article précédent: «Aider fait partie de mon caractère».

Monika Keller (62 ans) est bénévole depuis dix ans.
Monika Keller (62 ans) est bénévole depuis dix ans. (Stevan Bukvic)