Dans cette interview, Nebojsa Racic, directeur de l’EMS Blumenrain à Zollikon (ZH), se confie sur les conséquences du coronavirus.
Dans cette interview, Nebojsa Racic, directeur de l’EMS Blumenrain à Zollikon (ZH), se confie sur les conséquences du coronavirus. (Image: dr)
Sponsorisé

«Grâce à la culture Friendly Work Space, nous avons bien vécu la crise»

Ces derniers mois ont été un grand défi pour les homes et ces derniers jours le sont tout autant. Nebojsa Racic, directeur de l’EMS Blumenrain à Zollikon (ZH) explique comment le coronavirus impacte l’institution.

Monsieur Racic, comment le coronavirus a-t-il changé le quotidien de vos collaborateurs-trices?

D’abord, on a remarqué une forte charge psychique et une peur des employé-e-s d’être infecté-e-s et de ramener le virus à la maison. Dans ce contexte, le vrai défi a été de continuer à travailler dans le clame et à veiller à la satisfaction des pensionnaires et de leurs familles.

Quel a été votre plus grand challenge ces derniers mois?

Fin octobre, le coronavirus a frappé notre EMS de plein fouet alors que nous travaillions depuis plusieurs mois. Cela a été très compliqué pour nous tous. Depuis, la situation s’est calmée. Cette expérience nous a aussi rendus bien plus attentifs et nous mesurons à présent la température des pensionnaires deux fois par jour. Cela nous permet de pouvoir réagir rapidement si besoin et d’éviter une propagation.

Dans quelle mesure un système de gestion de la santé en entreprise inspiré par Friendly Work Space est une bonne base pour renforcer les performances et l’engagement du personnel?

Nous avons profité du fait que les fondements avaient déjà été posés avant le début de la crise. Nous ne souffrions pas, par exemple, d’un taux de rotation du personnel important ou d’un manque de personnel et n’étions pas dépendants de collaborateurs-trices externes. Grâce à la culture Friendly Work Space, nous avons bien vécu la crise. La collaboration et l’engagement sont très bons et nous tirons tous à la même corde pour supporter la pression mise par les mesures de protection. Cette collaboration se ressent partout chez nous.

En tant que directeur, comment faites-vous figure d’exemple dans cette situation compliquée?

Pour le comité de direction et pour moi, cette culture Friendly Work Space est primordiale. La crise n’a rien changé à cela. Au contraire. Notre rôle en tant que managers est d’être présent et de soutenir les collaborateurs-trices en tout temps.

Le personnel n’est pas un facteur de coût, c’est un investissement.

Que conseillez-vous aux autres directeur-trice-s d’EMS pour maintenir l’engagement des employé-e-s et les lier à l'entreprise sur le long terme?

Les responsables doivent connaître le potentiel de développement de chaque employé-e afin de pouvoir compter sur lui ou elle à long terme. Le personnel n'est pas un facteur de coût, c’est un investissement. Si l'atmosphère de travail est bonne, cela se sait. Du coup, nous n'avons pas eu à être proactifs dans le recrutement jusqu'à présent. Les candidats intéressés nous ont contactés ou ont postulé directement. Nous avons également un grand nombre d'apprenti-e-s et d'étudiant-e-s qui restent avec nous après avoir terminé leur formation. Il est très important pour nous non seulement d’avoir le label, mais aussi de cultiver et de vivre activement la culture Friendly Work Space. Nous voulons que nos employé-e-s prennent plaisir à venir travailler et que la bonne ambiance de travail ait un impact positif sur nos résidentes et résidents.

Enquête sur la santé pour les EMS et les organisations d’aide et de soins à domicile

Promotion Santé Suisse a spécialement développé une enquête sur la santé du personnel pour EMS et organisations d’aide et de soins à domicile. Celle-ci tient compte de façon spécifique de facteurs tels que les ressources en personnel, la planification du service, la qualité des soins et l’accompagnement, le rationnement des soins, la gestion des agressions ainsi que la formation continue et le développement.

Cette enquête est disponible gratuitement pour les organisations des secteurs des soins de longue durée et des soins à domicile.

Plus d’informations sur notre site web.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Promotion Santé Suisse. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.

Les personnes actives changent de plus en plus souvent d’emploi. Les entreprises doivent donc se positionner comme employeurs attrayants et fidéliser leurs collaboratrices et collaborateurs à long terme. Le label Friendly Work Space de la fondation Promotion Santé Suisse soutient les entreprises qui s’engagent en faveur de la santé de leurs collaboratrices et collaborateurs. Il distingue les entreprises mettant en place une gestion de la santé en entreprise systématique afin d’offrir des conditions de travail exemplaires à ces collaboratrices et collaborateurs.