La santé psychique et physique est particulièrement importante en home office.
La santé psychique et physique est particulièrement importante en home office.
Sponsorisé

«Le bien-être de nos collaborateurs nous tient à coeur»

De nombreuses personnes travaillent à domicile depuis des mois. Monique Müller, responsable de la gestion de la santé au travail chez Generali Assurances, explique dans une interview comment les employés peuvent être soutenus et entourés en termes de santé psychique.

La pandémie a bouleversé nos vies plus d'un an. La majorité des collaborateurs de Generali travaillent en home office depuis des mois. Comment se portent-ils?

Le fait que nos employés se sentent bien est important pour nous, c'est pourquoi nous avons régulièrement effectué des sondages depuis le début de la pandémie. Les résultats montrent qu'ils s'accommodent généralement bien de la situation et sont très satisfaits du soutien qu'ils reçoivent de Generali. Il est essentiel de rester en contact les uns avec les autres, même en période de travail à domicile. C'est pourquoi nous encourageons activement l'échange d'idées.

Quel est l'impact du home office sur la santé psychique des collaborateurs?

Avant la pandémie, de nombreux employés travaillaient déjà à domicile, dans une certaine mesure. Mais travailler à domicile pendant des semaines, voire des mois, a constitué un grand changement pour tous. D'autres facteurs tels que la distanciation sociale, la restriction de nombreuses activités dans la sphère privée et, dans certains cas, l'école à domicile ont constitué un défi supplémentaire.

Pourquoi avez-vous fait de la santé psychique une priorité chez Generali cette année?

Le bien-être des personnes qui travaillent pour nous nous tient à cœur et la pandémie a eu un impact sur leur santé. Beaucoup menaient déjà une vie saine en faisant de l'exercice et en mangeant de manière équilibrée. Toutefois, en cette période extraordinaire, il est particulièrement important de prêter également attention à leur santé psychique. Ainsi, nous avons pris de mesures pour montrer aux employés comment être attentifs à leur santé psychique et comment la renforcer de manière ciblée. Et nous les accompagnons et les soutenons activement sur ce chemin. Il s’agit d’une préoccupation majeure pour notre directoire et pour notre directeur des ressources humaines, Jean-Pierre Schmid.

Dans quelle mesure l'entreprise Generali peut-elle, en tant qu'employeur, influencer la santé psychique de ses employés?

Nous avons créé une base solide pour soutenir nos collaborateurs avec l'introduction des «10 étapes pour votre santé psychique» (10 étapes de Promotion Santé Suisse). Chaque mois, nous examinons plus en détail l'une des étapes et fournissons des conseils et des astuces sur ce que l’on peut faire pour le bien de sa santé psychique. En outre, nous organisons également des activités communes, comme le Step Challenge en février. Cela a non seulement boosté l'envie de se dépenser, mais également renforcé la motivation mutuelle.

En collaboration avec notre partenaire, notre groupe interne de spécialistes constitue également une structure de contact à laquelle nos collaborateurs peuvent s'adresser pour obtenir du soutien. Avec six semaines de vacances pour tous, nous investissons beaucoup dans la détente des personnes qui travaillent avec nous. Des horaires de travail flexibles sont également pratiqués et très appréciés.

Pouvez-vous expliquer plus en détail quelques mesures que vous avez mises en œuvre chez Generali?

Afin de pouvoir développer une sensibilité à la reconnaissance précoce des difficultés psychologiques, nos managers ont reçu des formations ciblées sur les thèmes «gestion des absences» et «management en home office». Cela leur permet d'impliquer et de soutenir les collaborateurs dans un dialogue. Grâce à une communication ouverte, nous voulons également réduire les craintes que peut susciter le thème de la «santé psychique». Par ailleurs, nous donnons aux employés la possibilité de faire mesurer la variabilité de leur fréquence cardiaque. Après la mesure, ils bénéficient d'un coaching individuel. Ils apprennent comment mieux gérer leur stress et ce qu'ils peuvent changer dans leur vie quotidienne pour améliorer ce point.

Monique Müller, responsable de la gestion de la santé au travail chez Generali Assurances, à l'interview.
Monique Müller, responsable de la gestion de la santé au travail chez Generali Assurances, à l'interview. (Copyright des pictogrammes: pro mente Haute-Autriche.)

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Promotion Santé Suisse. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.

Les personnes actives changent de plus en plus souvent d’emploi. Les entreprises doivent donc se positionner comme employeurs attrayants et fidéliser leurs collaboratrices et collaborateurs à long terme. Le label Friendly Work Space de la fondation Promotion Santé Suisse soutient les entreprises qui s’engagent en faveur de la santé de leurs employés. Il distingue les entreprises mettant en place une gestion de la santé en entreprise systématique afin d’offrir des conditions de travail exemplaires à ces collaboratrices et collaborateurs.