Le streaming est appréciable et apprécié. Mais cela émet aussi beaucoup de CO₂.
Le streaming est appréciable et apprécié. Mais cela émet aussi beaucoup de CO₂.
Sponsorisé

Le streaming, mauvais pour le climat?

Surfer sur le net, et, en particulier le streaming, c’est gourmand en énergie et ça a un impact sur le climat. Pas besoin toutefois de renoncer à ta série préférée, si tu suis ces quelques conseils.

Les cassettes vidéo, les CD, les DVD, c’est du passé. Aujourd’hui, grâce au streaming, tu accèdes à des films, des séries, des événements sportifs ou à des clips vidéo directement sur ton téléphone, ta tablette ou ton ordinateur, via internet. Il y a deux ans, le streaming représentait 80% du trafic de données internet. Ces dernières sont souvent assez lourdes et prennent beaucoup de place sur les serveurs. Mais pour être envoyées partout dans le monde, elles consomment aussi beaucoup d’énergie. La vidéo à la demande (Netflix, Amazon et autres) représente 34% de ce volume de données. Les plateformes de contenu pour adultes 27% et les «Tubes» comme YouTube, 21%. En 2018, la consommation de vidéos en streaming a été responsable de l’émission de 300 millions de tonnes de CO₂, ce qui correspond aux émissions de gaz à effet de serre de l’Espagne entière et à 1% des émissions mondiales. Et cette tendance est à la hausse. Car, grâce à la pandémie, les services de streaming ont vu leur demande exploser. Selon les calculs du Think-Tank français «The Shift Project», on peut attribuer 4% des émissions mondiales au transfert de données et aux infrastructures nécessaires au streaming à l’heure actuelle. 

Mauvais pour l’environnement? Pourquoi? 

Mais, au fond, comment le streaming nuit-il à l'environnement. Et où se produisent exactement les émissions de CO₂? D'abord dans la production des contenus elle-même, c'est-à-dire dans les studios et leur administration. Puis dans le stockage du matériel produit dans les centres de données. Les serveurs consomment beaucoup d'énergie, dont un tiers rien que pour la climatisation. Pour éviter que les centres de données ne surchauffent, ils doivent en effet être refroidis en permanence. Ensuite, lors du transport du matériel via l'infrastructure du réseau, c'est-à-dire du serveur au smartphone, à la TV ou à l'ordinateur. Et enfin, pendant le visionnage sur l'appareil en question.

Une résolution d'image inférieure utilise beaucoup moins de données. Et tu remarques à peine la différence de qualité.
Une résolution d'image inférieure utilise beaucoup moins de données. Et tu remarques à peine la différence de qualité.

Un streaming respectueux de l'environnement

Il est toutefois possible d’agir positivement sur la consommation d’énergie. Cela dépend en grande partie de la façon dont tu utilises le streaming. Voici comment regarder tes séries préférées d'une manière plus écologique:

  • Sois sélectif et, si tu n’aimes pas une émission ou un film, arrête de regarder.

  • Si tu aimes écouter certaines chansons en boucle, télécharge-les au lieu de les écouter en streaming.

  • Utilise une connexion Wi-Fi ou LAN. Si ce n'est pas possible, télécharge les vidéos à l'avance sur ton réseau Wi-Fi ou LAN.

  • Réduis la résolution de l'image. La résolution la plus élevée utilise environ 23 fois plus de données par heure que la résolution la plus faible. Sur les petits écrans, tels que les smartphones ou les tablettes, il n'y a pratiquement aucune différence de qualité.

  • Choisis un fournisseur écologique. Swisscom, par exemple, est l'entreprise de télécommunications la plus durable au monde et utilise 100% d'énergie renouvelable pour ses réseaux.

  • Tous les fournisseurs de streaming n'ont pas le même impact sur le climat. Selon Greenpeace, iTunes est comparativement le meilleur pour la musique et YouTube le meilleur pour les vidéos.

Un des centres de calcul les plus modernes de Suisse

Swisscom a réduit ses propres émissions de 80% au cours des dernières décennies et, depuis 2020, ses activités sont neutres sur le plan climatique. L'une des mesures qui a permis cette réduction est la construction et l'exploitation de centres de données à haut rendement énergétique. L'un des centres de données les plus innovants de Suisse se trouve d’ailleurs à Berne Wankdorf. Il est refroidi par air et par l'eau de pluie. Sa chaleur résiduelle est injectée dans le réseau de chauffage de la ville de Berne et chauffe directement les appartements du quartier.

Swiss Climate Challenge

Rendez votre mobilité respectueuse du climat jusqu'au 30 juin 2021 et collectez des points verts avec toute la Suisse. Si nous atteignons collectivement 100’000 points verts, Swisscom fera don de 100’000 francs suisses à des projets certifiés de protection du climat.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Swisscom. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.