Déposée le 6 juin 1929, la «plus grande pétition de tous les temps», avec ses 247’506 signatures provenant de toutes les régions du pays, exigeait l’octroi de droits politiques aux femmes.
Déposée le 6 juin 1929, la «plus grande pétition de tous les temps», avec ses 247’506 signatures provenant de toutes les régions du pays, exigeait l’octroi de droits politiques aux femmes. (Foto O. Rohr, Gosteli-Stiftung AGoF Fotosammlung n.k. Stimmrechtspetition 1929)
Sponsorisé

Les femmes d'hier se sont battues pour les femmes de demain

Droit de vote, études, salaires égaux: la lutte des femmes pour l'égalité a une longue histoire. Revenir sur celle-ci peut nous apprendre beaucoup de choses pour l'avenir.

Les enfants, l'église et la cuisine: jusqu'à il y a quelques décennies, ce que les femmes devaient faire était clair. Mais tout le monde ne se satisfaisait pas de cette situation. Des femmes militantes se sont donc réunies et ont formulé des revendications. En 1929 déjà, il y a presque cent ans, l'Association suisse pour le suffrage féminin a lancé une pétition avec plus de 170’000 signatures de femmes et environ 80’000 d'hommes. Cependant, le Conseil fédéral n'a pas voulu s'en occuper, car il y avait des «problèmes plus urgents» qui devaient être résolus en premier.

Les référendums cantonaux sur le vote féminin ont également échoué lamentablement devant le peuple. Les opposants l'ont emporté avec des affiches mettant en scène des harpies effrayantes et des bébés négligés. Ils ont ainsi alimenté la crainte que les femmes négligent leurs devoirs familiaux si elles s'engageaient en politique, ce qui aurait causé un chaos total dans les maisons et les foyers. Pendant des décennies, l'idée que les femmes n'avaient pas la capacité intellectuelle de penser à la politique en plus des tâches ménagères et de l'éducation des enfants a persisté.

Même certaines femmes étaient contre l'égalité des droits

Il est toutefois surprenant de constater que les hommes n’ont pas été les seuls à s'opposer à la participation politique des femmes suisses. En 1947, par exemple, des femmes zurichoises se sont adressées aux hommes sur une affiche avec les mots suivants: «Hommes, frères, fils: sauvez-nous de la politique. Notre monde est notre maison et ça doit le rester!». Le «non» avait été très clair, avec plus de 77%.

Néanmoins, les femmes n'ont pas baissé les bras. Leurs revendications sont devenues plus fortes et dans les années 1960, le suffrage féminin a été introduit dans certains cantons. Enfin, en 1971, il y a eu le deuxième référendum national, après celui de 1959. Et 65,7% des hommes étaient prêts à laisser les femmes participer à la politique nationale.

Le combat continue

En Suisse, les femmes ont dû se battre longtemps pour obtenir les mêmes droits politiques que les hommes. En revanche, en matière d'égalité, il reste du chemin à parcourir, même si celle-ci est inscrite dans la Constitution depuis 1981. Des différences subsistent dans des domaines tels que les salaires, la formation continue et les carrières professionnelles. L'histoire de la lutte des femmes pour l'égalité des droits est donc loin d'être terminée, et elle montre également aux générations futures comment il est possible de réaliser ce qui semble irréalisable.

«Hommage 2021»: une projection panoramique sur la Bundesplatz

Du 6 au 13 août 2021, la projection panoramique «Hommage 2021 – 50 ans de droit de vote et d’élection des femmes» illuminera la Place fédérale à Berne.

La projection multilingue utilise des documents animés, des images et de la musique pour mettre en lumière les immenses réalisations des femmes suisses et leur histoire. L’illumination montre les débuts du mouvement féministe, les contacts internationaux et les stratégies toujours nouvelles de nos mères et de nos grands-mères sur la voie de leurs droits politiques pendant plus de 100 ans. Elle illustre comment ces femmes ont changé non seulement le présent, mais aussi l’avenir de toutes les femmes en Suisse. Elle montre également que les femmes de ce pays ont une histoire qui leur est propre et qui se construit sur elles-mêmes.

La recherche approfondie d’images, menée par l’historienne bernoise Franziska Rogger, a permis de constituer et de présenter une collection de photographies connues de la vie quotidienne des femmes au siècle dernier.

Pour en savoir plus sur la projection panoramique du mois d'août, clique ici.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Hommage . Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.