Sponsorisé

Qui est le mystérieux nouvel ennemi de Bond?

Rarement un personnage de la saga James Bond n’aura fait l’objet d’autant de rumeurs que Safin dans «Mourir peut attendre». Qui est ce nouvel ennemi et que veut-il? Tout ce que l’on sait, c’est qu’il va donner du fil à retordre à 007.

Les cinéphiles sont unanimes: la réussite d’un film tient souvent à la qualité de son méchant. Et cela vaut aussi et surtout pour les James Bond. La longue et fameuse série de fantastiques «Bad Guys» (voir la liste ci-dessous) compte nombre d’icônes du grand écran dont les performances sont aujourd’hui encore dans toutes les mémoires.

Safin, le nouvel ennemi de Bond dans «Mourir peut attendre», est d’ores et déjà l’un des antagonistes les plus marquants de la saga. Et ce alors même qu’il ne sera vraiment sous les feux de la rampe que le 30 septembre à l’occasion de la sortie du film. Mais c’est précisément parce que le vilain incarné par l’acteur Rami Malek, la star du film «Bohemian Rhapsody», est un personnage si mystérieux qu’il attise les théories les plus folles. Que manigance-t-il? Va-t-il devenir le nouveau super-méchant de la franchise James Bond? Est-il le Dr. No? Après tout, on ne voit jamais ses mains dans la bande annonce; peut-être parce qu’elles sont en métal, une référence indéniable au légendaire ennemi de Bond dans le tout premier film de la saga, en 1962?

Le double maléfique de Bond

Mais revenons aux faits. Concrètement, on ne sait que peu de choses sur le passé de Safin, pour ne pas dire rien du tout. Si ce n’est le fait qu’en tant qu’ancien tueur du Spectre, il est une figure majeure de la scène terroriste internationale, sans toutefois suivre une ligne politique ou idéologique spécifique. Il est censé coordonner son opération depuis une ancienne base sous-marine installée sur une île. Et il se voit comme l’opposé total de James Bond. «Nous éradiquons tous les deux des gens pour rendre le monde meilleur», dit-il à James Bond incarné par Daniel Craig dans le teaser «Meet Safin». Il veut agir de manière plus «méticuleuse» que 007, ajoute-t-il sur un ton menaçant.

Menaçant est également le terme qui définit le mieux Safin. «C’est une sorte de super-vilain, qui va pousser James Bond à bout», déclare la productrice exécutive Barbara Broccoli à propos du personnage joué par Rami Malek. Dans une interview, l’acteur lui-même explique qu’il s’est donné beaucoup de peine pour rendre Safin inquiétant. «Il se considère lui-même comme un héros. Pourtant, il n’a aucun problème à marcher sur des cadavres.»

Cruel, brillant, calculateur

007 fera-t-il partie de ses victimes? «Je suis un homme prêt à tuer ceux qui vous sont le plus cher», dit-il froidement à Madeleine Swann (Léa Seydoux). De telles déclarations montrent à quel point Safin est cruel et calculateur et combien il aime voir ses victimes souffrir.

En fait, l’homme au visage balafré est «un protecteur maléfique», comme l’explique Barbara Broccoli. Si l’on en croit des sources proches du film, le personnage interprété par Malek serait même le plus cruel de tous les méchants de la franchise – à la fois hyper intelligent et d’une froideur extrême. Une chose est sûre, Safin est d’ores et déjà l’un des personnages les plus mystérieux de l’histoire des James Bond. Au moins jusqu’à la sortie de «Mourir peut attendre» le 30 septembre prochain. Ce n’est qu’alors que Safin montrera à tous son vrai visage.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec Universal Pictures. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.