Dans le cadre de la thérapie des traumatismes par le dessin, Azzam parle à son psychologue de SOS Village d’Enfants de ses expériences.
Paid post

Azzam se remet peu à peu de son traumatisme

L'enfance d'Azzam est quotidiennement marquée par la guerre dans son pays natal, la Syrie. Aujourd'hui, il mène une vie adaptée aux enfants dans le village d'enfants SOS de Saboura.

Azzam vit avec ses frères et sœurs depuis 2018 dans le Village d’Enfants de Saboura, en Syrie. Il est soigné avec amour et va à l'école. Grâce à la thérapie des traumatismes par le dessin, il apprend à exprimer ce qu'il a vécu et à le surmonter pas à pas. Il dessine pour oublier et trouver un nouveau courage pour vivre.

De la guerre au centre d’accueil de SOS Village d'Enfants

Azzam et ses frères et sœurs ont perdu leur mère à cause de la guerre. Leur père, lui, ne voulait pas s'occuper des enfants. C'est ainsi que leur belle-mère les a amené au centre d'accueil de SOS Villages d’Enfants, à Alep. Les enfants sont ensuite restés trois ans dans le centre d’accueil de SOS Villages d’Enfants à Damas. Enfin, en 2018, les enfants ont pu être hébergés dans le village d'enfants SOS de Saboura, toujours en Syrie.

Du traumatisme au rêve

Au village d'enfants SOS de Saboura, Azzam reçoit un soutien psychologique pour faire face à son traumatisme. Le but de la thérapie des traumatismes par le dessin est de traiter les expériences traumatiques afin de mieux surmonter les peurs. Là où Azzam dessinait son frère décédé, des maisons bombardées et des voitures en flammes au début de sa thérapie, il peint maintenant un tableau plein d'espoir: aux côtés des ouvriers, il reconstruit les maisons détruites d’Alep.

«Quand je vois comment les enfants se développent, grandissent et s'épanouissent - en d'autres termes, comme ils sont heureux - alors c'est un accomplissement pour moi. Je ne peux pas en demander plus.» – Dr. Teresa Ngigi, psychologue experte des traumatismes pour SOS Villages d’Enfants

Les dessins ont été réalisés dans le cadre de la thérapie des traumatismes par le dessin au village d'enfants SOS de Saboura, en Syrie.

SOS Villages d'Enfants aide les enfants touchés par la guerre à surmonter leur traumatisme. Avec votre soutien, vous permettez à un enfant de rêver à nouveau.

Exemple de don: En donnant 100 francs, vous permettez à un enfant comme Azzam de suivre une thérapie des traumatismes pendant six mois.

Rema, 9 ans, dessine aujourd’hui des coeurs au lieu de morts

«J’ai dessiné des gens morts, qui avaient perdus leur bras et leurs jambes» raconte Rema (9). Il y a tout juste un an, tels étaient les motifs de ses dessins.

Votre parrainage donne un foyer aux enfants

Deviens sponsor de SOS Village d'enfants et soutiens un village de ton choix.

Paid post

Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing de Tamedia sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.