Sponsorisé

Courir en aidant un athlète malvoyant

L'association «Blind-Jogging» forme des volontaires pour devenir guides. Ils aident les personnes aveugles et malvoyantes à faire du sport au grand air.

Lundi midi, dans un local associatif à Bâle, un groupe de personnes d’horizons très divers est réuni. Malgré leurs différences, ils ont un objectif commun: l'association «Blind-Jogging» forme des bénévoles intéressés à courir avec des personnes malvoyantes ou aveugles une ou deux fois par semaine.

Gabor Szirt salue chaleureusement tout le monde. C’est lui qui a fondé l’association «Blind-Jogging», qu’il préside aussi et avec laquelle il a formé plus de 150 guides depuis sa création, en 2006. A l’heure actuelle, plus de 90 guides actifs sont disponibles chaque semaine pour accompagner plus de 30 séances d'entraînement individuel d’athlètes amateurs aveugles et malvoyants.

Ce Hongrois d'origine est lui-même un joggeur passionné et il se consacre entièrement à sa mission d'aide aux autres: «Mon travail au sein de l'association est au moins un emploi à temps plein. Ma femme dirait même que je travaille 25 heures par jour rien que pour ça», s'amuse-t-il.

UBS Helpetica: la plateforme du bénévolat

La plateforme UBS Helpetica met en relation des projets caritatifs et des bénévoles. En effet, l'engagement social joue un rôle essentiel en Suisse. UBS souhaite renforcer cet engagement et, dans le même temps, contribuer activement au développement durable. Sur UBS Helpetica, les organisations à but non lucratif ont la possibilité d'annoncer des projets de volontariat durables dans les domaines de l'environnement, du social, de la formation et de l'entrepreneuriat afin de trouver des personnes désireuses de s'engager.

Les volontaires intéressés peuvent rechercher des opportunités de volontariat appropriées et s'inscrire à un projet directement sur UBS Helpetica. En outre, les particuliers ont la possibilité de soumettre leurs propres idées de projets pour le volontariat. Ceux-ci seront examinés par des experts pour leurs avantages et leur impact sur le bien commun en Suisse. S'ils répondent aux critères, ils sont publiés sur la plateforme. La visibilité à l'échelle nationale augmente considérablement la possibilité de réaliser le projet. En contrepartie, UBS met la force de son propre réseau au service du bien commun.

Connaissez-vous une association semblable dans votre région? Faites-le savoir et annoncez-vous auprès d'UBS Helpetica.

Avec sa collègue Nancy Schiller, qui participe aussi activement à la vie de l'association depuis six ans, notamment au sein du comité, Gabor Szirt dirige la formation de base que tous les futurs guides doivent suivre. Guider des aveugles et des malvoyants exige beaucoup d'attention, de sensibilité et de connaissances: «outre la forme physique, l'empathie, la fiabilité et le sens des responsabilités sont également importants. Et il faut toujours garder à l’esprit que, lorsque tu cours avec une personne malvoyante, il ne s'agit pas de ton entraînement. Il s'agit toujours de la course de ton coureur», explique Nancy aux volontaires.

La formation commence par une partie théorique, puis place à la pratique. Les futurs guides absorbent avec enthousiasme toutes les informations que les coachs leur transmettent: «Cette expérience change déjà ma perception des choses», déclare Richard, participant au cours, qui n'a jamais eu de contact avec des personnes aveugles ou malvoyantes auparavant et qui souhaite s'épanouir personnellement grâce à cet engagement. Esther, une participante qui a déjà eu une expérience en tant que professeur de yoga auprès de personnes aveugles, est également très motivée.

«Travailler avec des personnes aveugles et malvoyantes est extrêmement enrichissant. C'est pourquoi je suis toujours heureuse quand je peux donner quelque chose en retour.»

Les participants effectuent les premiers exercices pratiques entre eux, mais avec les yeux bandés, pour se faire une idée de ce que ressentent leurs futurs compagnons de jogging. Gabor Szirt et Nancy Schiller observent et conseillent les participants. Quelques heures plus tard, le cours se poursuit dans le Margarethenpark de Bâle: Valentino et Irene, deux amateurs de jogging de longue date atteints de déficience visuelle, mettent les connaissances fraîchement acquises par les nouveaux accompagnants à l'épreuve.

Pendant la formation pour devenir un guide pour malvoyant...
Pendant la formation pour devenir un guide pour malvoyant... (Manuela Haltiner)
1 / 7
... les volontaires voyants rencontrent...
... les volontaires voyants rencontrent... (Manuela Haltiner)
2 / 7
… des personnes aveugles et malvoyantes pour...
… des personnes aveugles et malvoyantes pour... (Manuela Haltiner)
3 / 7
... aller faire du jogging ensemble.
... aller faire du jogging ensemble. (Manuela Haltiner)
4 / 7
Outre la forme physique, l'empathie, la fiabilité et le sens des responsabilités sont également importants.
Outre la forme physique, l'empathie, la fiabilité et le sens des responsabilités sont également importants. (Manuela Haltiner)
5 / 7
En courant ensemble, les guides apprennent à percevoir le monde avec des sens différents.
En courant ensemble, les guides apprennent à percevoir le monde avec des sens différents. (Manuela Haltiner)
6 / 7
Et les coureurs malvoyants apprécient l'exercice. Il n'est pas rare que des amitiés se développent.
Et les coureurs malvoyants apprécient l'exercice. Il n'est pas rare que des amitiés se développent. (Manuela Haltiner)
7 / 7

«Au début, on est toujours un peu anxieux. Mais avec le temps, ça devient une habitude et la confiance s’installe. Mais tous les guides ont très bien réagi», résume Valentino. Irène semble également satisfaite des nouveaux guides: «Ils ont vraiment fait du bon travail. Je participe souvent à ces formations et le groupe d'aujourd'hui est définitivement bon!»

C'est ainsi qu'une journée instructive s'achève sur de belles louanges, ce qui signifie le début d'une nouvelle vocation pour les nouveaux guides: «Faire le bien et bien le faire», la devise d'UBS Helpetica, la plateforme de bénévolat d'UBS, est devenue réalité pour eux. Car avec le «Blind-jogging», ce ne sont pas seulement les aveugles et les malvoyants qui en profitent, mais aussi les bénévoles. Ils vont désormais apprécier la vie avec un regard différent et plus alerte.

«Blind-jogging» est active dans la région de Bâle, à Berne, St.Gall, Lucerne et Zurich. L'association accueille également les parties intéressées de toutes les autres villes et régions qui souhaitent s'impliquer à long terme.

D’autres projets d'UBS Helpetica

Aidez les migrants à trouver un travail!

Vous habitez dans la région de Bienne-Jura Bernois, vous êtes au fait des réalités du marché du travail et vous avez une à deux heures par semaine à disposition pendant les six prochains mois? L’association Multimondo a besoin de vous! Vous aidez les migrants à s’insérer dans le monde du travail en les soutenant dans la création de leur dossier de candidature, en les aidant à préparer leur entretien d’embauche et en servant, si besoin, de personne de contact pour un éventuel employeur.

Un peu de compagnie bienvenue

Dans le canton de Genève, 15’000 personnes ayant atteint l’âge de la retraite souffrent d’isolement. Une situation que le Covid-19 n’a fait qu’empirer. En leur rendant visite un matin, un après-midi ou quelques heures par semaine, vous contribuez à maintenir ce lien social essentiel à chacun de nous. Pas besoin de compétences particulières, il faut simplement faire preuve d’empathie, avoir le sens de l’écoute et s’engager à respecter les règles sanitaires. Intéressé-e? L'association Dôme Seniors, reconnue d'utilité publique, attend votre inscription! Les bénévoles viennent en aide en 2021 dans tout le canton de Genève.

Sponsorisé

Ce contenu a été produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec UBS Switzerland. Le Commercial Publishing est le département de Content Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.