Dans certaines entreprises, la santé des collaborateurs et collaboratrices est une valeur centrale.
Dans certaines entreprises, la santé des collaborateurs et collaboratrices est une valeur centrale. Photo: iStock
Sponsorisé

Que fait ton employeur pour ta santé?

Certaines entreprises, comme la Loterie Romande, sont très actives en matière de bien-être au travail. Qu’en est-il de ton employeur? Ton expérience nous intéresse.

Travailler dans une société qui s’inquiète de la santé des collaboratrices et collaborateurs et qui met tout en oeuvre pour que les employé-e-s se sentent bien: qui n’en rêve pas? Certains employeurs en font toutefois davantage que d’autres pour atteindre cet objectif. Parmi eux, la Loterie Romande (LoRo). L’entreprise lausannoise, qui a obtenu le label Friendly Work Space en 2019, a développé une politique de Gestion de la santé en entreprise (GSE) active et axée sur la continuité. Anne Michellod, directrice des ressources humaines de la LoRo, détaille quelques-unes des mesures appliquées ces dernières années.

Bouger pour se sentir en forme

«La Loterie Romande a mis sur pied un programme de promotion du sport basé sur trois axes», explique Anne Michellod. Et le premier implique directement les employé-e-s. «Nous avons en effet créé un comité sportif, qui dispose de moyens humains et financiers pour promouvoir le sport à l’interne», poursuit-elle. Le deuxième s’exprime dans un partenariat avec un fitness de la région, qui propose des prix préférentiels aux collaboratrices et collaborateurs de la LoRo. Le troisième porte le nom de «bonus sport». «Chaque collaboratrice et collaborateur dispose d’un bon de 300 francs par an qu’il peut utiliser pour l’activité sportive de son choix. Ainsi, chacun peut décider du sport qu’il veut pratiquer, selon ses intérêts.»

Répondre aux demandes du personnel

«Nous organisons chaque trois ans une enquête de satisfaction, afin de sonder l’opinion sur l’environnement de travail, l’offre de formation et le management. Cet outil nous permet ensuite de développer un plan d’action», détaille Anne Michellod. Cette enquête a notamment débouché sur l’aménagement d’une nouvelle salle de repos où il est possible de faire une sieste ou de lire quelques chapitres. Une boîte à livres, où chacun peut emprunter ou déposer des ouvrages, est à disposition. Et des fruits, ainsi que du thé et du café, sont offerts. «L’enquête a aussi démontré que les employé-e-s ne connaissaient pas très bien les modalités d’accès à l’infirmerie. Nous avons donc amélioré la communication à ce sujet.»

Former et informer

«Il est essentiel de communiquer sur les mesures prises et de montrer qu’on s’améliore continuellement, c’est pourquoi le personnel est régulièrement informé sur ce que nous faisons», souligne Anne Michellod. «Entre l’enquête de satisfaction de 2016 et celle de 2019, nous avons noté que le degré de satisfaction des collaborateurs sur la question de la gestion de la santé en entreprise est en hausse. Or, comme cette enquête est menée tous les trois ans, un autre outil de sondage, que nous avons appelé #votreavis, a été mis en place. Ainsi, chacun peut en tout temps faire part de son avis et proposer des améliorations.»

Les collaboratrices et collaborateurs ainsi que l’équipe de management bénéficient par ailleurs de formations régulières en matière de santé au travail. «Il peut s’agir de conférence sur le burnout, sur la santé du dos ou de cours d’ergonomie, suivis de l’intervention d’un spécialiste qui aide les employé-e-s a aménager de manière optimale leur place de travail. Les managers, eux, sont sensibilisés par exemple à la question des dépendances ou à la qualité de leur leadership», détaille-t-elle.

Rester à l’écoute

«Surtout, il est central de se rappeler que la santé au travail est un processus continu, qu’il faut pérenniser année après année. Il ne faut pas relâcher l’effort». La LoRo découvre régulièrement des points d’amélioration. «L’outil #votreavis a, par exemple, démontré que notre outil interne de communication doit être adapté. Nous y travaillons», conclut Anne Michellod.

Comment cela se passe-t-il avec ton employeur? Des mesures de santé au travail ont-elles été mises en place dans ton entreprise? Lesquelles? Le personnel est-il impliqué? Raconte-nous ton expérience en utilisant le formulaire ci-dessous.

Anne Michellod est directrice des Ressources Humaines à la Loterie Romande.
Anne Michellod est directrice des Ressources Humaines à la Loterie Romande. Photo: Loterie Romande

Sponsorisé

Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing de Tamedia en collaboration avec Promotion Santé Suisse, organisme qui délivre le label Friendly Work Space.

Les employés suisses changent de plus en plus souvent de travail. Il est donc d’autant plus important pour les entreprises de se positionner en tant qu’employeurs attrayants et de conserver leurs employés sur le long terme. C’est dans ce sens que le label Friendly Work Space de Promotion Santé Suisse soutient les entreprises, car il distingue les entreprises qui promeuvent la santé des collaborateurs et s’investissent pour leur offrir de bonnes conditions de travail.