L’avenir en point de mire. Toute personne qui adopte aujourd'hui les nouvelles technologies sera plus tard considérée comme un pionnier.
L’avenir en point de mire. Toute personne qui adopte aujourd'hui les nouvelles technologies sera plus tard considérée comme un pionnier.
Sponsorisé

Prêts pour un bond de géant en matière d’e-mobilité

L’électromobilité soulève encore et toujours de nombreuses questions. Toutefois, il est temps de surmonter les craintes et de se tourner vers l’avenir.

Quand la machine à vapeur a commencé à se répandre, les sceptiques ont peint le diable sur la muraille: le cliquetis des machines rendait fou et la vapeur causait des dégâts aux poumons, selon eux. Le rejet du progrès est quelque chose d'humain. La nouveauté est synonyme d’inconnu. Et l’inconnu fait peur. Pourtant, certaines technologies entrent aujourd’hui dans notre quotidien bien plus facilement que par le passé. Ainsi, rechercher une adresse dans le navigateur de notre voiture est devenu quelque chose de totalement anodin.

L’e-mobilité souffre aussi du scepticisme. Il y a encore beaucoup d’incertitudes, notamment en termes de recharge. Est-ce que le courant de ma maison suffit à charger une voiture électrifiée? Combien de temps la recharge va-t-elle durer? Le Dr. Jörg Beckmann, vice-directeur du Touring Club Suisse et directeur général de Swiss eMobility, rassure: «Les véhicules privés sont en stationnement environ 23 heures par jour. Les occasions sont donc nombreuses de planifier des recharges à faible capacité économiques et qui préservent la batterie.»

L’avantage des chargeurs rapides

Il est clair que quand on est en route, on ne peut pas attendre des heures que la batterie se recharge. Jörg Beckmann tempère: «Grâce au réseau de bornes de recharge rapide installé le long des routes nationales, on peut gagner 100 kilomètres d’autonomie en 10 minutes.»

Pour les experts, l’électromobilité va s’imposer, cela ne fait aucun doute. D’autant plus qu’en matière de prix, elle devient également intéressante. Selon le TCS, le coût au kilomètre moyen d’une voiture électrifiée (prix d’achat à 35’000 francs et utilisation de 15’000 kilomètres annuels) se monte à 71 centimes. L’e-mobilité permet donc aussi de faire des économies. Et ça, c’est un argument qui a tendance à faire oublier les craintes.

«Les locataires doivent contacter leur propriétaire»

Même ceux qui n’ont pas peur du progrès ont des interrogations. Andrea Auer, experte de la mobilité au sein du service de comparaison de Comparis, a les réponses à ces questions.

Andrea Auer sait à quoi les propriétaires de voiture électrifiée doivent faire attention.
Andrea Auer sait à quoi les propriétaires de voiture électrifiée doivent faire attention.

Je suis locataire, comment puis-je faire pour avoir une station de recharge à domicile?

Andrea Auer: Pour ceux qui vivent en appartement, une gestion dynamique de la charge est souvent nécessaire. Cela signifie avoir une station qui s’adapte à l’intensité de la charge du réseau électrique de la maison. Ainsi, même si plusieurs véhicules sont branchés en même temps sur leur station de recharge, ils s’adaptent, ce qui évite de demander un renforcement du raccordement. En tous les cas, il est préférable que les locataires contactent leur propriétaire. Car peut-être que quelque chose a déjà été prévu pour recharger des véhicules électriques. De plus, d'autres locataires peuvent également être intéressés par une voiture électrique et donc par une solution de recharge. Le seul bémol, c’est que plus les parties sont nombreuses, plus il peut s'écouler de temps avant que la solution finale ne soit trouvée et installée.

Si je vis dans une vieille maison, le réseau électrique est-il suffisant pour recharger ma voiture électrique?

Andrea Auer: Dans une vieille maison, si les installations électriques sont obsolètes, la mise en service d'une station de recharge peut, dans le pire des cas, provoquer un incendie si on ne se renseigne pas sur l'état du réseau. Il est donc important de faire vérifier l'installation existante par un électricien qualifié avant d'entreprendre quoi que ce soit. Néanmoins, même pour les maisons plus anciennes, il existe des solutions pour pouvoir recharger une voiture électrique à son domicile.

Puis-je recharger ma voiture électrique pendant le travail, respectivement aux frais de mon employeur?

Andrea Auer: Si vous voulez recharger votre voiture au travail, vous devez obtenir l'autorisation de l'employeur. La recharge des voitures électriques sur le lieu de travail est un sujet d'actualité. Plusieurs entreprises offrent déjà à leurs employés des facilités de recharge et de telles offres deviendront probablement la norme à l'avenir. D’ailleurs, même dans les immeubles d'habitation, une voiture électrique ne doit généralement pas être simplement branchée sur le réseau, sans rien dire, à moins qu'il n'y ait un compteur électrique séparé. Pour éviter les litiges, il est nécessaire de demander l'autorisation aux voisins et aux propriétaires.

Le tout nouveau Mazda MX-30, 100% électrique

Découvrez le tout nouveau Mazda MX-30 First Edition, un SUV crossover au design empreint de légèreté et centré sur l’humain. Une voiture électrique qui vous fait vivre une expérience de conduite unique, aussi naturelle qu’avec un moteur à combustion.

Son habitacle harmonieux est composé de matériaux écoresponsables, comme le liège, pour une approche plus respectueuse de l’environnement. Le choix de la batterie a été fait pour répondre à un double objectif, réduire les émissions du point de vue cycle de vie et vous offrir une autonomie suffisante pour votre quotidien.

Profitez de l’offre de lancement: Fr. 36 990.- avec borne de recharge murale offerte (jusqu'à épuisement des stocks), fournie et installée par notre partenaire, le TCS.

Sponsorisé

Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing de Tamedia en collaboration avec Mazda.

Andreas Bauer, travailleur indépendant, Oberbüren (SG)

«Avec mon agent Mazda, qui m'a fait connaître très tôt le Mazda MX-30, j’entretiens depuis longtemps un bonne relation, basée sur la confiance. Ce qui m’a convaincu, c’est que le Mazda MX-30 ne cherche pas seulement à offrir une autonomie maximale, mais plutôt à répondre réellement aux besoins de la vie courante. Les trajets du quotidien sont faciles à gérer avec une autonomie de 200 kilomètres et le fait de se déplacer avec une batterie plus petite et moins lourde, c’est aussi agréable. Je suis de toute façon sur le point de repenser mon comportement en matière de mobilité, en prenant un peu plus les transports publics, le Mazda MX-30 pour les trajets du quotidien et peut-être un jour un camping-car pour partir en vacances.»

Beatrice Müller, employée de commerce, Schaffhouse

«Nous avons décidé en famille de prendre un Mazda MX-30, après des recherches en ligne. Nous avons vu que Mazda lançait enfin une voiture électrique et nous n'avons pas hésité. En tant que grands fans de Mazda, nous sommes heureux de soutenir le développement de cette nouvelle technologie. Nous avons volontairement choisi une voiture écologique et durable. Par ailleurs, les éléments naturels à l'intérieur sont en liège, ce qui nous plaît beaucoup. Pour nous, l'autonomie n'est pas un problème. Nous utilisons la voiture au quotidien, pour aller au travail ou transporter nos deux enfants. Et pour les longues distances et les vacances, nous prenons notre camping-car!»